Comms Multilingual est spécialisé dans la traduction et l’adaptation de tous types de tests, évaluations et examens, et possède une solide expertise du domaine clinique. Ce domaine très spécialisé exige une réelle compréhension du sujet afin d’obtenir les meilleurs résultats. Nous avons notamment participé à la traduction, la localisation et l’adaptation de tests et d’évaluations dans les domaines suivants :

  • Troubles affectifs
  • Maladie d’Alzheimer
  • Autisme
  • Cognition en schizophrénie
  • Troubles émotionnels
  • Pensée créative déductive
  • Tests neuropsychologiques
  • Tests d’association de mots
  • Aptitudes basées sur les performances
  • Traitement sensoriel
  • Réactivité sociale
  • Niveaux de fonctionnement spécifiques (SLOF)
  • Caractère de l’enfant
  • Mémoire visuo-spatiale
  • Mémoire de travail

 

Pour garantir le succès d’un projet de traduction, de localisation ou d’adaptation, nous considérons que l’ensemble du travail effectué en amont est de la plus grande importance. Avant même de débuter le processus de traduction, nous appliquons les méthodes de préparation et de contrôle qualité uniques mises au point par Comms. L’objectif est d’assurer que les traducteurs disposent d’informations claires et précises sur la terminologie employée afin d’interpréter et traduire correctement le texte.

Conseils et astuces

Il est extrêmement important de s’assurer que les items sont localisés et adaptés correctement afin d’être compris sur le marché cible. Dans le cas contraire, les résultats obtenus s’en trouveraient affectés.

Adaptation et localisation

schizo-cloudLes items de raisonnement numérique à travers lesquels les candidats doivent réaliser des calculs monétaires sont un parfait exemple d’items ayant besoin d’être adaptés et localisés. Pour satisfaire cette exigence, il est nécessaire de procéder comme suit :

  • Le montant doit être spécifié dans la devise locale du pays cible
  • Les montants doivent ensuite être adaptés pour s’assurer qu’ils sont significatifs au niveau local. Lorsque la lire avait encore cours en Italie, par exemple, il était impossible de traduire « un dollar » par « une lire », dans la mesure où ce montant était dérisoire. L’Italie n’a donc jamais libellé de montant d’une seule lire, puisque sa valeur est devenue quasiment nulle durant les dernières années d’existence de cette monnaie.
  • Les valeurs doivent également être relatives les unes par rapport aux autres. À titre d’exemple, il se peut qu’un test consiste à demander à une personne d’imaginer qu’elle entrer dans un magasin et calcule la monnaie qui lui est rendue après avoir effectué ses achats. Si la personne est censée utiliser un billet de 50 dollars pour acheter quelques produits alimentaires, il se peut que ces 50 dollars représentent dans d’autres pays l’équivalent d’un salaire mensuel. Le calcul n’aurait alors aucun sens pour les habitants de ces pays.
  • Autre exemple : dans un pays comme les États-Unis, le dollar se divise en quatre sous-unités appelées « quarter », « dime », « nickel » et « penny ». Dans de nombreux pays européens, en revanche, la monnaie s’exprime uniquement en euros et en centimes. Un calcul effectué avec cinq types de pièces et de billets différents est dont beaucoup plus difficile que s’il n’existe que deux sous-unités.

Après avoir analysé et décidé des démarches à suivre en termes de localisation et adaptation, la partie traduction du projet peut commencer. Nous nous ferons un plaisir de vous expliquer les différentes méthodes de traduction et de contrôle qualité utilisées chez Comms. Veuillez nous contacter pour discuter plus en détail de vos besoins.